FrenchFrancais
  • dimanche, 25 septembre 2022

BURKINA FASO: Une «dizaine de terroristes neutralisés», après le massacre de Solhan

D

Des opérations de ratissage ont été réalisées entre le 7 et le 13 juin. Elles ont permis de neutraliser des terroristes, de «détruire des plots logistiques» et de découvrir un engin explosif improvisé

Une «dizaine de terroristes» ont été «neutralisés» lors d'opérations de ratissage entre le 7 et le 13 juin, après le massacre d'au moins 132 personnes dans le village de Solhan, a annoncé lundi soir l'état-major des armées du Burkina dans un communiqué.

«Du 7 au 13 juin, les opérations de sécurisation et de ratissage se sont poursuivies dans les environs de Solhan. Les unités déployées ont effectué des reconnaissances offensives et des opérations de bouclage et de fouille qui ont permis de neutraliser (tuer) une dizaine de terroristes», selon l'état major.

Ces opérations ont également permis de «détruire des plots logistiques. Des moyens roulants (véhicules et motos), du carburant et divers autres matériels ont été saisis», précise le texte.

«Un engin explosif improvisé a également été découvert dans les environs de Solhan, (et) neutralisé par les équipes spécialisées du génie militaire», selon l'armée qui précise que «les opérations sont toujours en cours».

Des attaques de plus en plus fréquentes de groupes djihadistes

Dans la nuit du 4 au 5 juin, au moins 132 personnes, selon le gouvernement et 160 selon des sources locales, ont été tuées dans l'attaque du village de Solhan, près de la frontière avec le Mali et le Niger. Cette attaque est la plus meurtrière depuis le début de l'insurrection djihadiste au Burkina Faso, il y a six ans, qui a fait plus de 1400 morts et contraint un million de personnes à fuir leur foyer.

Le Burkina Faso, pays sahélien pauvre, est confronté depuis 2015 à des attaques de plus en plus fréquentes et meurtrières de groupes djihadistes affiliés au groupe état islamique (EI) et à Al-Qaïda.

commentaires (0)

Laisser un commentaire