FrenchFrancais
  • dimanche, 25 septembre 2022

Ethiopie : plus de 400 000 personnes en situation de famine dans la région du Tigré, selon l'ONU

C

Cette région du nord du pays est le théâtre de combats depuis plusieurs mois entre le Front de libération du peuple du Tigré et l'armée fédérale.

Plus de 400 000 personnes ont "franchi le seuil de la famine" dans la région éthiopienne du Tigré, a prévenu vendredi 2 juillet un haut responsable de l'ONU.  Cette région du nord du pays est le théâtre de combats depuis que le Premier ministre Abiy Ahmed a envoyé l'armée, début novembre, pour renverser les autorités régionales dissidentes, issues du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF).

La situation s'est "considérablement aggravée", a déclaré vendredi le secrétaire général adjoint par intérim aux affaires humanitaires de l'ONU, Ramesh Rajasingham, lors de la première réunion publique du Conseil de sécurité de l'ONU sur le Tigré depuis le déclenchement du conflit en novembre. "On estime que plus de 400 000 personnes ont franchi le seuil de la famine et que 1,8 million de personnes supplémentaires sont au bord de la famine", a-t-il averti. "Certains suggèrent que les chiffres sont encore plus élevés : 33 000 enfants souffrent de malnutrition sévère", a-t-il ajouté. "Les vies de bon nombre de ces personnes dépendent de notre capacité à les atteindre avec de la nourriture, des médicaments. (...) Nous devons les atteindre maintenant. Pas la semaine prochaine. Maintenant", a-t-il lancé. 

La destruction cette semaine de deux ponts cruciaux pour l'acheminement d'aide au Tigré suscite notamment l'inquiétude. Accusé de vouloir empêcher l'aide humanitaire d'arriver dans cette région où son armée a perdu du terrain, le gouvernement éthiopien a démenti toute responsabilité.

 

commentaires (0)

Laisser un commentaire