FrenchFrancais
  • dimanche, 14 août 2022

Ghana : 200 à 300 jeunes du Nord auraient été recrutés par des terroristes

A

Adib Saani, un spécialiste de la sécurité, a déclaré que les terroristes du nord du Ghana avaient recruté 200 à 300 jeunes hommes et femmes.

Selon lui, les organisations armées opérant dans le pays et les frontières poreuses favorisent la contrebande, les armes et le trafic de personnes.

Les enquêtes et évaluations de Promediation sur la situation sécuritaire dans les pays du golfe de Guinée ont révélé que les groupes armés du nord du Ghana avaient permis aux organisations terroristes de recruter activement.

200 à 300 jeunes ont rejoint les katibas GSIM-JNIM et EIGS. Après une formation dans les camps du Sahel, ces jeunes recrues sont retournées dans leurs communautés pour faire du prosélytisme, a affirmé Adib Saani.  « La porosité des frontières engendre la contrebande, les armes et le trafic d’êtres humains », a-t-il déclaré. 

Selon WANEP, le Ghana compte 44 points d’entrée officiels pour la migration en 2019. Il y avait 189 points d’accès non autorisés sur la seule frontière du Burkina Faso. Cela complique les contre-mesures du pays.

Le Ghana est resté pacifique malgré la montée de la violence extrémiste et l’instabilité politique en Afrique de l’Ouest, selon une étude de WACCE.

Selon l’analyse, le récit pourrait ne plus être viable si des mesures appropriées ne sont pas prises pour répondre aux préoccupations du Sahel. Le terrorisme menace les États côtiers du Sahel.

Plus de 53% des membres de la CEDEAO subissent des insurrections, faisant des zones frontalières du Ghana un problème critique.

« Les récentes frappes au Bénin, au Togo et en Côte d’Ivoire soulignent l’ambition des djihadistes de se propager au-delà des pays sahéliens enclavés« , a-t-il affirmé.

Le Ghana a plusieurs conflits de chefferie et ethniques non résolus, en particulier dans le nord. « L’énorme capacité d’exploitation des extrémistes met le Ghana en danger », indique l’étude.

commentaires (0)

Laisser un commentaire