FrenchFrancais
  • dimanche, 25 septembre 2022

Nigeria: Les victimes de la répression du 20 octobre 2020 disent recevoir des menaces

A

Au Nigeria, les conclusions de la commission d'enquête sur les violences policières du 20 octobre 2020 sont rejetées par l'État de Lagos, qui dénonce "des incohérences et des contradictions dans le rapport". Un an après les faits, les victimes qui avaient rejoint le mouvement End SARS sont toujours traumatisées et disent subir des menaces. Notre correspondant les a rencontrées.

L'opposant camerounais Maurice Kamto, en déplacement à Douala, a été empêché de sortir de son hôtel pendant plus de 24 heures avant d'être reconduit sous escorte policière hors de la ville. Les précisions de notre correspondant à Yaoundé Marcel Amoko.

À Beni, dans l’Est de la RD Congo, la communauté musulmane vit un profond malaise, à la fois attaquée par les ADF, des jihadistes originaires de l'Ouganda voisin, et stigmatisée par les autres communautés.

En Gambie, dernière ligne droite avant la présidentielle de samedi. Le scrutin est considéré comme un test pour la jeune démocratie : c'est le premier qui se tient sans l'autocrate Yahya Jammeh, toujours exilé en Guinée Equatoriale après sa défaite historique en 2016. 

commentaires (0)

Laisser un commentaire